L'orangerie


Vous êtes ici

La grande salle de l 'orangerie



orangerie.jpg

 Ce long bâtiment est construit dans la seconde partie du XIXe siècle, ex nihilo, sur les ordres de Paméla de Vatry. À la grande salle d'une surface de 260 mètres, sont adjointes différentes pièces : large vestibule, cuisine, vestiaire, salon et toilettes. L'ensemble représentant environ 400m2. Les portes orientales s'ouvrent sur toute leur hauteur pour permettre de faire passer des arbres de grande taille.








 

 Les portes-fenêtres en plein cintre sur le côté méridional s'ouvrent toutes sur le parterre remodelé au temps de Nélie Jacquemart-André au centre duquel trône un angelot assis sur un dauphin et gardé par une paire de sphinges bourguignonnes d'époque Louis XIV, provenant du château de Chambertain.
Madame de Vatry est très fière de ses oranges qu'elle offre souvent en cadeau.

Le musée lapidaire



orangerie_-_musee_lapidaire_vers_1970_3.jpg

                          État des lieux vers 1970. Cette salle avait été transformée en musée lapidaire.




Sous la direction de M. Robert-Hernie Bautier, conservateur entre 1990 et 2000, cette salle est restaurée et de nombreuses œuvres d'art scellées dans les murs. Les statues sont alors exposées dans salle du lapidaire installée dans l'aile occidentale, au premier étage du château-musée.



chateau_de_stains1871.jpg

Les consoles majestueuses de l'orangerie de Chaalis proviennent du château de Stains détruit pendant la guerre franco-prussienne (1870-1871). Les Prussiens avaient tenté d'installer leur quartier général au château de Stains mais sous les obus français tirés du fort de l'est  ils durent se replier sur Enghien. Le château des Vatry, après avoir été celui des Hainguerlot, fut la victime de ces bombardements.
Il avait été édifié sur les dessins d'Armand Claude Mollet (vers 1670-1740), l'architecte de l’hôtel d’Evreux, actuel  palais de l'Élysée construit entre 1718 et 1722.



Mairie de Stains en 1905

Seules les anciennes écuries et des remises subsistent de nos jours. Ces bâtiments constituent l'Hôtel de ville depuis 1883.
Ci-contre, La Mairie en 1905.

 

Le jardin de l'orangerie




C'est après 1874 que Madame de Vatry fait réaliser un jardin  "à la Française", devant l'orangerie. Il est ensuite transformé en "jardin fleuriste" par Madame André.

Putto pissâtre, Italie XVIIe siècle.
 Le Manneken-Pis ou le Petit Julien ont un ami !

 

 

 

 

 

Les actualités


Du 28 Sep au 11 Nov 2018

La restauration de la centrale hydroélectrique de Chaalis
 Une restauration exceptionnelle

Le 28 janvier 2015 la turbine du moulin de Chaalis, restaurée par une équipe de bénévoles dirigée par Bernard et Pierre Fourreau avec l'aide de Pierre Denise, a fait ses premiers tours sous nos yeux admiratifs.

    Avant

Après

Elle avait été installée en 1903-1904 sur les ordres de Nélie Jacquemart-André pour fournir...

Du 21 Oct au 11 Nov 2018

Pédagogie / Culture

UN VOYAGE DANS LE TEMPS
UN VOYAGE DANS LE TEMPS

 

Le dimanche 21 octobre 2018, un groupe d'amis passionnés d'histoire et de costumes, mais aussi pour certains, de musique et de danse du XVIIIe siècle, était parmi nous à Chaalis.

Depuis une dizaine d'années, le groupe participe activement à des mises en scène en costumes historiques, notamment lors des Journées Grand...

Le 19 Déc 2018

Pédagogie / Culture

Les milieux humides
Les milieux humides, entre terre et eau

Un abri pour une biodiversité exceptionnelle.

Marais, tourbières, prairies humides, lacs, lagunes, mangrove.... Les milieux humides jouent un rôle essentiel pour un équilibre sain de l’environnement en filtrant l’eau et en régulant le ruissellement et le débit des cours d’eau.

Étang de la Pêcherie et son moulin à...

Du 19 Mar 2019au 19 Mar 2020

Pédagogie / Culture

Acquisition J.-J. Rousseau

Une planche d’herbier de Jean-Jacques Rousseau

   En février 2019, l’Institut de France s’est porté acquéreur pour l’Abbaye royale de Chaalis d’une planche d’herbier de Jean-Jacques Rousseau annotée par Ernest de Girardin en 1844. Cette planche présente une double valeur patrimoniale car elle est à la fois un témoignage de l’œuvre de Jean-Jacques...

Du 04 au 23 Aoû 2019

Pédagogie / Culture

Un chantier archéologique à Montépilloy

Le premier chantier participatif encadré par les moniteurs de l’association CHAM.

Nouveauté en 2019, du 4 au 23 août, se déroulera au château de Montépilloy classé monument historique, situé au sud de l'Oise, près de l'abbaye de Chaalis, le premier chantier participatif encadré par les moniteurs de l’association CHAM. Ce chantier s’adresse à toute personne...

Voir toutes les actualités