La Renaissance à Chaalis


Vous êtes ici

La  Renaissance: peindre à fresque dans la chapelle Sainte-Marie



Voûte de la chapelle

      Les fresques sur les voûtains de la nef et du chœur de la chapelle Sainte-Marie. © Photo F. Poche

L’institution de la « commende » va modifier profondément la vie religieuse dans le royaume de France. Par le Concordat de Bologne, en 1516, le pape confère au roi de France le droit de nommer les titulaires des bénéfices ecclésiastiques sur une grande partie de son royaume. Les abbés auparavant « élus » par la communauté des moines sont désormais désignés. Ils peuvent être étrangers aux monastères sans obligation de résidence. Ce sont des dignitaires, parfois laïcs, autorisés à prélever à leur profit une part conséquente des revenus de l’établissement ; le reste, souvent insuffisant, qualifié de « mense conventuelle », doit couvrir l'ensemble des  dépenses qui incombe aux religieux.
            



Portrait d'hippolyte d'Este (Musée de Berlin)



Portrait de François Ier, Jean Clouet

 Hippolyte d'Este                                         François Ier

 

En 1541, après le décès de son abbé titulaire, Chaalis revient à Hippolyte d’Este (1509-1572), le cardinal de Ferrare. Il est un proche de François Ier puisque le duc Hercule, son frère, a épousé Renée de France, fille de Louis XII et jeune sœur de la reine Claude de France. Il représente alors, depuis cinq ans, les intérêts de sa famille à la cour de Fontainebleau. C'était le roi de France qui s'était entremis auprès du pape, en 1539, pour lui faire obtenir le chapeau cardinalice. Hippolyte est un grand amateur d'art et d'antiquités, passionné par la chasse et le jeu de paume. Le roi de France le comble de bénéfices et lui offre par exemple l’archevêché de Lyon et plusieurs évêchés et abbayes, comme Saint-Médard de Soissons, Jumièges, Chaalis, Pontigny et Longpont.




Prélat fastueux et grand amateur d’art, il transforme le domaine de Chaalis dans le but d’inviter le roi et sa cour, en 1544. Après avoir représenté les intérêts français à Rome il réside à Tivoli dont le pape l’a nommé gouverneur. C’est en ce lieu qu’il fait aménager les célèbres jardins de la villa d’Este.

Primatice un artiste de la Renaissance italienne en France



Primatice, Autoportrait

Primatice est influencé par Jules Romain pour lequel il travaille au palais du Té de Mantoue mais aussi par Raphaël et Michel-Ange. 

Né à Bologne (Italie) en 1504, Francesco Primaticcio dit Primatice arrive en 1532 à la cour de François Ier. Pendant près de quarante ans il participe activement à la décoration du château de Fontainebleau. Dans le même temps, il met son talent au service des grands personnages de la Cour royale comme le cardinal Hippolyte d’Este, le cardinal de Lorraine ou le duc François de Guise. 
Pour répondre à toutes les sollicitations, Primatice s’entoure de nombreux artistes français et italiens comme Giovanni Battista Bagnacavallo, Nicolò dell’ Abate et Luca Penni qui travaillent à partir de ses dessins.

 

Les voyages à Rome
Lors de ses séjours à Rome en 1540 et 1542, Primatice avait pu admirer les voûtes peintes de la chapelle Sixtine mais aussi le Jugement dernier que Michel-Ange achevait alors.




Des dessins pour Chaalis
1541 : « La badia e bellissima », écrit Hippolyte à son frère. L’abbaye est peu éloignée de Paris et environnée de forêts giboyeuses. Toutes les conditions sont favorables à la venue du roi prévue le 1er novembre 1544. Et Hippolyte d’engager de nombreux travaux pour sécuriser et embellir Chaalis : réfection des fenêtres, pose de serrures, élaboration d’un petit et d’un grand jardin, amélioration du drainage, installation de ses armoiries et surtout peinture à fresque de la chapelle Sainte-Marie.
Pour cela il fait appel aux grands artistes comme Serlio et Primatice qui travaillent à Fontainebleau, au château royal comme à son hôtel du Grand Ferrare.
Ci-contre,  tout ce qu'il reste du Grand Ferrare à Fontainebleau.

 



Jean l'Evangéliste, dessin, Primatice



Jean l'Evangéliste, Primatice, fresque

   Jean l'Évangéliste, dessin de Primatice © Musée Louvre. Fresque Chaalis.
 

Si François Ier ne vint pas à Chaalis, Henri II son successeur honora l’abbaye de sa présence royale.

 

Les actualités


Du 13 Juil au 11 Nov 2018

Pédagogie / Culture

Exposition de photographies
Les jardins de S.A.S. le prince Albert II de Monaco

L'Abbaye de Chaalis  présente de nombreuses photographies du domaine de Rocagel réalisées par Jean-François Leroux

Site pittoresque scandé de falaises abruptes, de chemins sinueux, de grands arbres et d'une rivière, le domaine de Rocagel demeure pour sa plus grande part à l'état de nature.

"Ma mère avait...

Du 13 Sep au 13 Déc 2018

Pédagogie / Culture

Revue de presse : Le Figaro
LE FIGARO

 

Le 12 septembre 2018, le célèbre journal national consacrait à Chaalis un article et une video.

Vous pouvez les découvrir en cliquant sur les liens ci-dessous :

Le lien du dossier sur le site internet du Figaro

L’article et la vidéo sur Chaalis :

Du 15 au 16 Sep 2018

Pédagogie / Culture

Les Journées européennes du patrimoine
La 35ème édition des Journées européennes a connu un vif succès

 

Les Journées euopéennes du patrimoine offrent chaque année à tous les citoyens une occasion unique de découvrir ou redécouvrir les monuments, édifices, jardins qui font notre histoire, notre mémoire commune et le visage de nos territoires mais aussi notre histoire européenne. Initiées par la...

Du 28 Sep au 11 Nov 2018

La restauration de la centrale hydroélectrique de Chaalis
 Une restauration exceptionnelle

Le 28 janvier 2015 la turbine du moulin de Chaalis, restaurée par une équipe de bénévoles dirigée par Bernard et Pierre Fourreau avec l'aide de Pierre Denise, a fait ses premiers tours sous nos yeux admiratifs.

    Avant

Après

Elle avait été installée en 1903-1904 sur les ordres de Nélie Jacquemart-André pour fournir...

Du 21 Oct au 11 Nov 2018

Pédagogie / Culture

UN VOYAGE DANS LE TEMPS
UN VOYAGE DANS LE TEMPS

 

Le dimanche 21 octobre 2018, un groupe d'amis passionnés d'histoire et de costumes, mais aussi pour certains, de musique et de danse du XVIIIe siècle, était parmi nous à Chaalis.

Depuis une dizaine d'années, le groupe participe activement à des mises en scène en costumes historiques, notamment lors des Journées Grand...

Voir toutes les actualités